« L’électricité est partout, mais elle est invisible, inodore, impalpable, cachée au coeur des atomes qui composent la matière. »

En 2012, constatant que la plupart des ménages français peinaient à évaluer leur consommation électrique et l’impact concret des actions pour économiser, une équipe du CNRS a mis en place une étude visant à étudier l’impact d’une meilleure information sur la consommation. Et les résultats se sont avérés très concluants : les familles concernées ont pu économiser jusqu’à 25% d’énergie.

Une centaine de foyers dans le sud de la France

Une centaine de familles a pu participer à cette étude. Les participants ont ainsi été répartis en trois groupes : deux groupes dotés d’outils techniques leur fournissant des informations plus ou moins précises sur leur consommation, et un groupe ne bénéficiant d’aucune information. Sur les deux groupes possédant des appareils, l’un avait accès à des informations plus précises que l’autre (consommation du chauffe-­eau, de la chaudière ou des différents appareils électroménagers par exemple).

Les chercheurs se sont alors rendus compte que les familles dotées d’appareils consommaient au bout d’un an 23% moins d’énergie que leur niveau initial. Les chercheurs ont également pu constater que plus les informations fournies étaient fines et précises, plus les familles avaient économisé. Les foyers observés ont mis en place de nouvelles pratiques facilement, comme éteindre les lumières en sortant des pièces et installer des ampoules basse consommation.

La prise de conscience de notre consommation électrique, un véritable enjeu

Informer les ménages sur leur consommation est donc un enjeu primordial, notamment pour réduire les émissions de gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique. Une diminution de 25% de la consommation des ménages français pourrait aider la France à tenir ses objectifs pour la COP21. Si tous les foyers parvenaient à économiser à cette hauteur, on pourrait cesser l’exploitation de trois réacteurs nucléaires (l’équivalent d’une centrale nucléaire de taille moyenne). Autant dire que dans le cadre de la transition énergétique, l’information des particuliers a définitivement un rôle à jouer.

Ecojoko, un outil clé en main pour baisser votre consommation d’énergie

C’est bien l’ambition d’Ecojoko, assistant d’économie d’énergie à la maison : un outil simple et bienveillant pour visualiser en temps réel votre consommation d’électricité et être accompagné avec des informations précises pour agir au bon moment et au bon endroit. En savoir plus sur Ecojoko.

 

Et pour en savoir plus sur cette étude en particulier, nous vous invitons à consulter :

Référence: Adnane Kendel, Nathalie Lazaric. The diffusion of smart meters in France: A discussion of the empirical evidence and the implications for smart cities. Journal of Strategy and Management, Emerald, 2015, 8 (3), pp.231-244.